ma note
-/5

moyenne
3.28/5

Angel 2

nombre de notes: 1nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 4nombre de notes: 3nombre de notes: 7nombre de notes: 1

les avis de Cinemasie

3 critiques: 2.42/5

vos avis

15 critiques: 3.58/5



Junta 4 Welcome to Malaysia…
Anel 3
Ordell Robbie 0.25 Second volet déjà décadent.
classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement


Welcome to Malaysia…

t'es à fond Alex ?

Comment commencer cette critique, que dire sur un Girls & Guns qui n’a pas déjà était dit, qu’est-ce qui fait la différence d’un G&G à l’autre ? Et bien la différence ici c’est Alex FONG Chung-Sun, il illumine la trilogie des Angel par sa classe, sa prestance et son charisme. Les Angel pourraient se nommer les Alex Fong Show 1, 2 et 3 ! Il faut le voir balancer des grenades avec une élégance rare lors d’un final qui reste dans les mémoires.

Moon Lee en mercenaire et Alex Fong en RamboMais bon, parlons un peu de l’histoire, c’est celle de 3 anciens potes qui se retrouvent : un agent secret de la CIA, un agent secret Angel (Allleeeeeeeex) et un révolutionnaire communiste qui visionne des vidéos d’Hitler en souhaitant un monde libre et égal (sic) … Il est d’ailleurs intéressant de constater la différence d’autocensure et de vision vis-à-vis du nazisme. Pourquoi rajouter qu’il soit nazi en plus de communiste ? Ca n’apporte rien au scénario… Bon passons sur cette différence culturelle (aussi spéciale soit-elle) pour se recentrer sur l’essence même du film (autre que son interprète principal) : le lieu où se déroule l’action.

les nains lubriques et la 'Blanche Neige', appréciez les sous-titres...Angel 2 tire sa force de cet endroit magique, cette ville où tout et n’importe quoi (surtout n’importe quoi d’ailleurs) est possible : Kuala Lumpur bien sûr ! C’est à chaque fois pareil dans les G&G, il faut toujours que l’action se déroule dans des pays exotiques et obscurs comme l’Indonésie, Les Philippines, … où la Malaisie comme c’est le cas ici. Le choix de cette ville atypique amène de réels moments de bonheur. Le passage le plus réjouissant est cette soirée dans un bar où se trouve des travestis (malaisiens bien sûr) qui ont une de ces têtes, il faut le voir pour le croire. Le clou de cette soirée arrive lorsqu’une espèce de Blanche Neige à moitié à poil et ses 7 nains lubriques se mettent à chanter une chanson grivoise (dont les paroles sont sous-titrées ^--^) juste avant un streap-tease de la belle/bête (entourer la mention qui vous semble la plus adéquate). Pour en finir avec la Malaisie, il faut signaler à la fin du film l’apparition d’un agent Angel local, soit disant une bombe, qui fait une entrée de top-model pour s’apercevoir qu’elle à la même tronche que les travelos du bar… à mourir de rire.

La réalisation est dans les canons de l’époque, ce qui ressort (comme souvent dans ce genre de prod) c’est la musique, elles sont variées et au Bontempi, un vrai régal.

.les travelos malaisiens...Niveau action, ça castagne bien les ¾ du temps même si on peut constater une ch’tite baisse de rythme vers le milieu du métrage. On a droit à un bon final d’une vingtaine de minutes où Alex Fong se la joue à la Rambo II, où la « Angel » malaisienne se fait aider par 2 acolytes locaux qui sautent d’un hélicoptère de 30 mètres de hauteur (pas besoin de corde…) sous les yeux éberlués d’Alex et où Moon LEE Choi Fong nous offre un petit combat de 2-3 minutes qui fait mal rien qu’en y pensant.

Pour finir je dirai qu’Angel 2 c’est du lourd, du bon gros G&G comme on les aime (ça c’est de la conclusion !).



03 novembre 2003
par Junta


info
actions
plus