ma note
-/5

moyenne
3.13/5

Intruder

nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 3nombre de notes: 3nombre de notes: 4nombre de notes: 0nombre de notes: 0

les avis de Cinemasie

2 critiques: 2.88/5

vos avis

8 critiques: 3.19/5

visiteurnote
Jonathan-Asia 3.5
Manolo 2.75
- 2.5
Iron Monkey 3.5
jeff_strike 3.5
loïc-ipman 3.75
Phildu62 3
Secret Tears 3


classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement

Cat 3 très sombre, où ce sont les tueurs les héros, Intruder est un film choc se permettant bien des excès. Wu Chien Lien et son beau visage impassible sont parfaits pour incarner une femme folle et ne reculant devant rien ni personne pour remplir son objectif. Le film est réaliste, pessimiste et fait froid dans le dos, justifiant sa classification en cat 3; et l’année de sortie (1997) étant la même que celle de la rétrocession, difficile de ne pas y voir un lien avec la peur de perte d’identité des Hong Kongais cette année là, à l'instar des "héros" du film, prêts à tout pour y survivre.

31 août 2015
par Jonathan-Asia


une bien bonne surprise, comme quoi en 97 on faisait encore de bons Cat3! un cat3 plutot ambitieux avec des bons moments de terreur psychologique, des debordements sanglants sympathique et toujours ce magnifique filtre bleu que tout le monde envie a Hk! assurement a voir! on peut regretter que le titre chinois n'ai pas été conservé: "l'horrible pute"....tout un programme!

11 août 2004
par -


Séquestration

D'une noirceur extrême, ce thriller à la limite de l'horreur, est un excellent produit Milkyway. Le classement "catégorie 3" n'est pas usurpé tellement certaines scènes sont à la lilmite du supportable. A noter une excellente interprétation de Ng Sin-Lin, saisissante dans le rôle d'une psychopathe prête à tout, il faut la voir fracasser sa pauvre victime avec une vigueur qui n'a rien à envier au plus célèbre des sérial killers. Wayne Lai joue la victime de service et Moses Chan, l'époux encore plus frappé de la psychopathe. Le réalisateur Tsang Kan-Cheung traîte son sujet avec une grande maîtrise, il évite de tomber dans les éternels clichés de la catégorie 3, aucune concession, mais aucune complaisance à filmer la douleur, ce qui donne à cet excellent film son côté très dérangeant. Une excellente surprise qui n'a rien d'innovant mais qui tire vers le haut grâce à une excellente interprétation et une réalisation coup de poing.

13 novembre 2003
par Iron Monkey


achat
info
actions
plus
  • liens
  • série/remake
  • box office
  • récompenses
  • répliques
  • photos
  • bande annonce
  • extrait audio