ma note
-/5

L' Obsédé en plein jour

nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 0nombre de notes: 5nombre de notes: 2

les avis de Cinemasie

3 critiques: 4.08/5

vos avis

5 critiques: 4.2/5

visiteurnote
zybine 4
Death Lapinoo 4
OshimaGosha 5
Pikul 4
Bama Dillert 4


classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement

eros thanatos

Comme tous les Oshima de la décade prodigieuse qu'il inaugure (1966-1976), L'obsédé en plein jour (1966) est assez déconcertant, pas entièrement réussi mais constamment passionnant.
Deux hommes et deux femmes vivent dans une communauté rurale. La première femme est aimée des deux hommes ; elle tente un double suicide avec le premier d'entre eux mais en est sauvée par le deuxième homme qui la viole avant d'épouser la deuxième femme. Ce violeur devient criminel et les deux femmes vont devoir débattre de l'opportunité de le livrer à la justice.
Le traitement de l'histoire est en revanche complexe : les informations sont fournies avec parcimonie, dans le cadre de flash back particulièrement subtils ; la mise en scène est une pure merveille d'expérimentation : près de 2000 plans, nous dit la jacquette du DVD, montage brutal, cadrages en permanence innovants et jamais vus. Certes, les thématiques d'Oshima (la corruption de l'amour, eros/thanatos) ont souvent été présentées avec plus de concision et de force ; certes encore, la deuxième moitié du film donne lieu à des dialogues assez interminables entre les deux femmes. Mais le souffle du style emporte tout.

21 juin 2009
par zybine


info
actions
plus
  • liens
  • série/remake
  • box office
  • récompenses
  • répliques
  • photos
  • bande annonce
  • extrait audio