ma note
-/5

moyenne
3.20/5

Long Arm of the Law 2

nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 1nombre de notes: 3nombre de notes: 4nombre de notes: 4nombre de notes: 4nombre de notes: 1

les avis de Cinemasie

4 critiques: 2.69/5

vos avis

14 critiques: 3.43/5



Alain 2.5
Anel 3.5
jeffy 3.25 Honnète
Ordell Robbie 1.5 Cast en méforme et filmage paresseux.
classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement


Trois ans après Long Arm of the Law, Johnny Mak revient offrir un second opus à sa saga politisée. Il laisse cependant le siège du réalisateur à son frère Michael et se contente de produire le film. L'histoire suit la route de trois chinois continentaux (Elvis Tsui, Yuen Yat Chor et Ben Lam) que la police hongkongaise va venir faire sortir de prison en leur proposant un deal: Infiltrer des gangs de braqueurs chinois en échange de leur liberté. Ces bras de la justice seront épaulés dans leur tâche par Alex Man en flic undercover.

En mettant le point de vue cette fois-ci de l'autre côté de la barrière des lois, les frères Mak dépeignent une satire sociale en même tant qu'un portrait édifiant d'une police aux méthodes plus que douteuses. En effet, loi ne veut pas dire morale et les méthodes de chacun, de la police comme des trois prisonniers en mission, donne à réfléchir. Cependant, le film se montre beaucoup moins froid que le premier. Mak montre un grand attachement à ses personnages. Ceux-ci se voient réduit à l'état de pions portés par les évènements et sans aucun pouvoir vis-à-vis de l'exécutif local. Si leur figures pathétiques (voir tragiques) les rendent plus sympathique que le gang du premier opus, on regrettera qu'il donne au film un ton plus sage.

Alors que le premier opus se montrait décisif pour son apport au niveau des scènes d'action, ce suite montre l'influence qu'a eu le cinéma de John Woo et plus précisément l'arrivée d'A Better Tomorrow entre temps. Beaucoup plus stylisé, moins viscéral, le film se permet même quelques écart lyrique dont un final dans la veine heroic bloodshed qui exacerbe la fraternité du trio. Michael Mak se permet aussi quelques séquences gore un brin excessives. On regrettera le manque  de scènes d'action en comparaison avec le premier volet. La scène finale, qui semble se passer dans une espèce de Chungking Mansions (si ce n'est elle) tente de retrouver l'aspect furieux du premier se montre malgré tout moins sombre et moins convainquant.

Loin d'égaler le premier opus, le film de Michael Mak délaisse la noirceur de celui-ci pour faire un film un poil plus mainstream. Cela reste malgré tout beaucoup plus engagé qu'une grande partie des polars HK de l'époque mais l'on peut regretter que celui-ci ne soit pas aussi subversif et sombre que son ainé.

29 août 2010
par Anel




Honnète

Ce deuxième film de la série est le prolongement assez logique du premier malgré l'invraisemblance du retournement des héros comme policiers infiltrés. Il se démarque par une construction assez soignée du scénario avec trois histoires qui s'entremèlent avant de se conclure simultanément dans le dénoument final. Cette construction fait perdre un peu de la rugosité qui faisait l'intérêt du premier film. Autre inconvénient ici, seul Elvis Tsui semble réellement habité par son rôle, le reste de la distribution est un ton en-dessous. Le film se laisse tout de même voir avec plaisir à condition de ne pas le comparer trop étroitement avec le premier vis-à-vis duquel il semble parfois un peu fade.

14 octobre 2005
par jeffy


achat
info
actions
plus