ma note
-/5

moyenne
3.45/5

Le Bras de la vengeance

nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 3nombre de notes: 3nombre de notes: 10nombre de notes: 9nombre de notes: 2

les avis de Cinemasie

6 critiques: 3.79/5

vos avis

23 critiques: 3.47/5

visiteurnote
Bjam 4
bwoo 4.5
Chang La Rage 4
Cuneyt Arkin 4
Dakysto 2
Epikt 3
Francky 4
Hellrick 4
Illitch Dillinger 3.75
Izzy 3.75
jeff 4.25
jeff_strike 3.75
jeremiebarilone 2.75
jool 2.75
Manolo 3
Phildu62 2.75
pomme de pin 3
Qumran 1.25
rampage 4.75
Sauzer 3.5
Sifu Tetsuo 3.75
Titeuf@ 3.75
X27 3.5


classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement

Un seul fuck dans la face d'une industrie encore frileuse

Si mon titre paraît vulgraire, ce n'est pas par pure provocation, il s'agit d'une interprétation du film. Après un premier "one arme swordsman" de grande qualité mais assez classique, Chang cheh revient avec un film complètement fou, complètement allumé, complètement hors du temps.

Fim de l'excès par excellence, cette suite ne s'embarasse ni d'une histoire, ni de thèmes, ni même de cohérence. C'est la suite, on connait le héros, on sait qu'il est fort, alors pourquoi se priver d'une effusion de violence. Et puis pourquoi ne pas prendre que des personnages de guerriers?

Visiblement énervé par le classicisme des wu xia pian de l'époque et décidé à remuer tout ce monde, l'ogre de Hong Kong se lance dans un véritable survival, une boucherie incroyable, à la limite du surréaliste, ponctuée de scènes d'action complètement folles, où les câbles sont utilisés à outrance, comme pour singer un cinéma qui fait des choses mais n'ose jamais aller jusqu'au bout.

Assez proche dans la démarche de "golden swallow" qui bousculait l'image de l'héroïne et l'image du wu xia classique, mais dans un style plus sérieux, le film de Chang Cheh rappelle en ce sens un certain Tsui Hark qui n'aura de cesse de réaliser avec rage des films différents pour bousculer une industrie qu'il juge trop sage.

Moins présent que dans le précédent opus, et bénéficiant d'un rôle moins intéressant, Wang Yu nous gratifie cependant d'une présence charismatique et prend plaisir à trancher tout ce qui bouge. Les affrontements, ou plutôt les massacres s'enchaînent à un rythme effréné et on sent que Tang Chia a dû se lâcher plus que Liu Chia Liang dont les chorégraphies sont généralement plus ancrées dans la tradition, et sont plus techniques.

"Un seul bras les tua tous" risque de ne pas plaire à tout le monde, mais il faut le prendre pour ce qu'il est: un film expérimental au capital fun immense!

02 avril 2008
par Chang La Rage


deception...

Après avoir vu Un Seul Bras Les Tua Tous, cette suite m'a fortement déçue. Certes, en amplifiant l'action (en oubliant la qualité...), le rythme est différent du 1er volet, ce qui apporte du changement, mais l'importance de l'histoire est ici mis de coté, et c'est de même pour le travail sur le personnage principal. Bref, du coup, il en reste un film très banal et très moyen, on a bien un sabreur manchot, mais il est sous exploité.

11 avril 2005
par Dakysto


un seul bras ? un peu de chocolat !

Pas buté, malgré la déception procurée par la vision du premier volet de la saga du sabreur manchot je daigne jeter un oeil au deuxième film, et faut avouer que c'est nettement mieux ! Il est vrai que ce second volet abandonne pour une bonne part la puissance "mythique" (je me comprends) qui iradait le premier film (tout mou du genou soit-il) pour laisser la place au démasticage massif de gros méchants pas beaux, mais au moins à ce niveau le film assure un tantinet. Il reste toujours quelques bastons molassonnes mais c'est dans l'ensemble très divertissant. D'autant plus que les bad guys ont des techniques de combats extravagantes et variées, ce qui fait toujours plaisir même si c'est parfois un brin ridicule (on est content que la scène avec ceux qui bondissent comme des kangourous shootés à l'hélium soit rapidement expédiée). A ce sujet, certains passages et/ou affrontements demeurent risibles, comme Wang Yu soulevant la grille de la prison avec une seule main (forcément) ou ses hommes aspergeant le méchant d'eau pour qu'il ne répende pas son poison dans l'air - je ne crains pas le too-much, ni même le n'importe quoi, seulement le ridicule, surtout quand il devient nian-nian (et que tout le monde s'unit contre le méchant, youpi, comme dans le manuel des castors juniors). N'empèche, le film est plutot plaisant.

04 mars 2008
par Epikt


un Chang Cheh au top

trés différent du premier "one armed swordsman". Ce 2eme volet est d'une sauvagerie et d'une violence incroyable pour un film de 1969, la différence est énorme au niveau des combats quand on pense que le 1er volet est tourné seulement 2 ans avant ...c'est sidérant. Autant le 1er numéro était basé sur le drame, l'amour, quelques combats et une trés bonne interprétation de Jimmy Wang Yu. "return of the one armed swordsman" est basé uniquement sur une chose ," la boucherie" et celle-ci est très bien chorégraphiée avec quelques scènes assez incroyable, (dans la forêt de bambou entre-autre). Les armes employées sont inventives et créatives. Une trilogie exceptionnelle: à ne râter sous aucun prétexte! "a must for every SB movies fan"

13 septembre 2004
par jeff


un bon wu xia pian.

N'ayant pas vu le premier,je donnerai juste 1 simple avis sur ce second volet de la trilogie du célèbre manchot. Le héros a juré d'abandonner les armes,aussi lorsqu'il est invité à tournoi d'arts martiaux,il décline.L'ecole organisatrice avait en fait le projet de tuer tous les grands maitres se présentant.Les élèves de ces maitres font alors appel à notre manchot lorsque ces derniers ne réapparaissent pas. Ce film est assez jouissif et tres inventif dans ces scenes de combat,les armes sont inattendus (cf le bad guy final Nemesis dont le style est inconnus de tous,ou Mademoiselle 1000 Doigts qui séduit ses adversaires avant de les tuer),et le rhytme endiablé.

07 décembre 2003
par Sauzer


???

One armed swordsman returns se demarque du prédent opus par une abondance de combats et de personnages . Dans cette suite ce que le film gagne en violence graphique, il le perd au niveau du scénario qui est ici des plus simpliste . Certains personnages sont intéressants bien que manichéens, notamment l'actrice qui joue la méchante en comparaison avec l'actrice qui joue l'épouse de Wang Yu . Ce dernier est égal à lui même, bien que bon il n'a pas le charisme de Ti Lung et David Chiang qui tout deux jouent ici un petit rôle . J'ai trouvé cependant cette suite moins intéressante que le premier opus . Un film à voir tout de même pour constater l'évolution du réalisateur Chang Cheh entre "One armed swordsman" et "The new armed swordsman" et les différences et améliorations qui composent cette fameuse trilogie du sabreur manchot .

10 avril 2005
par X27


info
actions
plus