ma note
-/5

moyenne
3.52/5

Une Jeunesse chinoise

nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 3nombre de notes: 3nombre de notes: 1nombre de notes: 9nombre de notes: 3

les avis de Cinemasie

5 critiques: 3.75/5

vos avis

15 critiques: 3.67/5

visiteurnote
antigone 4.25
Bastian Meiresonne 4.5
Black_pantha 2.5
chronofixer 3.25
cityhunter 4
Dooliblog 4
grrenou 4
Illitch Dillinger 2.75
jep 4.25
Pikul 3.25
shaya 4
Toxicguineapig 2.5
Tred 3.25
tu0r 5
zybine 3.5


classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement

Feindre ou faire l'amour

Une incroyable étude d'une histoire d'amour passionnelle. Rarement de tels sentiments ont su être aussi bien représentés à l'écran. Les (très) nombreuses scènes de sexe (avec nus frontaux) sont une grande première dans le cinéma chinois, mais ne sont en rien gratuits. (Critique plus exhaustive à venir).

18 mai 2006
par Bastian Meiresonne


film d'ambiance

un peu déçu par LOU ye, j'ai trouvé le film trop "d'auteur", c'est à dire contemplatif, mou et donc trop long. Ce n'est certes pas aussi plombant qu'un JIA zhang ke, mais on perd des spectateurs en route. L'élément "tiananmen" est juste sous-jacent, ça s'arrête à des tirs de sommation, le reste est elliptique. Néanmoins, dans sa catégorie drame sentimental, le film s'en sort par son ambiance 80's, quoique à priori un peu trop modernisé parfois visuellement. Un film qui divise, marquant mais une déception tout de même.

05 mai 2007
par chronofixer


L'éducation sentimentale

Etrange ovni que ce Summer palace (Une jeunesse chinoise) reparti bredouille de Cannes 2006 après avoir divisé la critique. Le film peut être vite lu comme une Education sentimentale à la chinoise : comment des jeunes découvrent l'amour et ses difficultés sur fond de révolution (ici la révolte étudiante de Tian an Men en 1989). Il a surtout été commenté pour ses (très belles) scènes de sexe où éclate l'incroyable sensualité de la sublime Hao Lei. Au bilan, le film est assez bancal et surtout beaucoup trop long (une bonne heure). La première heure et demie est magnifique : on a souvent dépeint dans le cinéma chinois (enfin, taïwanais surtout) les émois de la post-adolescence mais on avait jamais vu un film continental faire preuve d'autant de fièvre, de romantisme dans cette sorte de poème épique sentimental. A compter de la désagrégation de la petite communauté que nous suivions, qui va se répandre de Pékin vers Wuhan, Shenzhen ou Berlin), le film décroche et traite à la va vite des enjeux épars et trop lourds quand il aurait fallu se centrer sur le duo amoureux principal (qui revient, Dieu merci, dans une déchirante conclusion). Au plan formel, c'est extrêmement réussi avec notamment une photo admirable. Le film invite presque le spectateur à prendre ses ciseaux de monteur pour trancher dans le vif - ou fait regretter qu'il n'y ait pas une version longue de 5 ou 6 hrs façon feuilleton.

14 mai 2007
par zybine


info
actions
plus
  • liens
  • série/remake
  • box office
  • récompenses
  • répliques
  • photos
  • bande annonce
  • extrait audio