ma note
-/5

moyenne
2.72/5

Postman Strikes Back

nombre de notes: 1nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 2nombre de notes: 1nombre de notes: 2nombre de notes: 2nombre de notes: 1nombre de notes: 2nombre de notes: 0

les avis de Cinemasie

3 critiques: 1.67/5

vos avis

9 critiques: 2.69/5



Alain 1.5
Anel 2
drélium 1.5 Eddy Ko en ninja. En gros ç'est tout.
classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement


Eddy Ko en ninja. En gros ç'est tout.

Force est de constater que ce film est un ratage énorme qui accumule les mauvais points du début à la fin.

Du côté positif, il reste bien peu de choses, un cast alléchant, des extérieurs nombreux et assez jolis, la musique de Final duel (;p) et une poignée de bonnes idées de Yuen Woo Ping qui propose quand même quelques concepts gratinés dont des rats dynamiteurs, un combat avec une équipe de hockey (!), 2 ou 3 passages bien sadiques et surtout Eddy Ko (superbe costume moulant) en ninja pour un final avec techniques ninjitsu bien connues des bisseux.

Oui mais voilà, malgré cela et malgré un pitch de départ qui annoncçait une aventure mouvementée, tout est râté comme rarement avec une telle équipe si reconnue. Tout tombe désespérément à plat et Ronnie Yu montre bien toute sa difficulté à insuffler le goût de l'aventure à ses films (et ce même dans son meilleur film The Bride with white hair, là aussi d'accord avec Hots@uce même il s'en sortait plutôt bien). Les combats sont dans ce que j'ai vu de pire à Hong kong pour l'époque, mous du genou, filmés avec les pieds, bien trop courts et d'une maladresse désarmante. La mauvaise ambiance du tournage due en partie aux dures conditions en Corée du Nord se sent à des kilomètres et n'excuse certainement pas tout. Les acteurs sont aux abonnés absents. En particulier Leung Kar Yan, sensé être le héros, est insipide et totalement effacé. Lui qui est si vivant d'habitude semble complètement ailleurs. Du reste, Chow Yun Fat tient un de ces premiers rôles qui n'est qu'une toute petite caricature de ce qu'il donnera par la suite. Yuen Yat Chor est ultra anecdotique, les deux présences féminines de même. Seul Fan Mei Sheng tente de mettre un peu de vie à son personnage et semble bien le seul à y mettre du coeur tant ce film regorge de mauvaises volonté.

Eddy Ko missionne un petit groupe pour livrer des valises à un chef vivant dans un lieu reculé mais leur contenu semble douteux. Avec un scénario aussi maigre, mieux vaut espérer un divertissement conséquent. Et pourtant, une tonne de longueurs insipides ramollissent encore la chose avec des twists gros comme un tank et de la romance survolée en deltaplane. Même avec la poignée d'idées dingues de Yuen Woo Ping (une bonne moitié pour le final avec le ninja), Postman fights back n'arrive à rien de chez rien. Rarement un film Hong Kongais qui semblait valable (et avec un ninja pourtant et dieu sait que j'aime ça) m'aura autant déçu.

26 mars 2005
par drélium


achat
info
actions
plus
  • liens
  • série/remake
  • box office
  • récompenses
  • répliques
  • photos
  • bande annonce
  • extrait audio