ma note
-/5

moyenne
3.44/5

Zu, Les Guerriers de la montagne magique

nombre de notes: 0nombre de notes: 1nombre de notes: 1nombre de notes: 1nombre de notes: 7nombre de notes: 8nombre de notes: 13nombre de notes: 26nombre de notes: 13nombre de notes: 12

les avis de Cinemasie

13 critiques: 3.71/5

vos avis

69 critiques: 3.41/5



Alain 3.25
Anel 3.5
drélium 5 La merveille des merveilles
François 3.5 Overdose d'effets spéciaux pour une date dans l'histoire du cinéma de HK
Ghost Dog 3.5 Décoiffant, virtuose, ultra-rapide, ce film vous laissera bouche-bée! Par contr...
Ikari Gendo 2.5 Un film qui a tout de même beaucoup vieillit…
jeffy 3.5 Un film historique, mais un peu passé
Junta 3.75
Marc G. 4.5 Gargantuesque et tonitruant
MetalSeb 3 Un film devenu culte
MLF 4
Ordell Robbie 4.5 Des effets spéciaux datés mais une énergie qui n'a pas vieilli.
Xavier Chanoine 3.75 Zu, les magiciens fous!
classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement


La merveille des merveilles

Au sommet de son genre et LE film de tous les extrêmes.

Comment peut-on penser que Zu a vieilli alors qu’il représente la quintessence même du cinéma HK, un fantastique mélange dynamité de tout ce que l’on aime y puiser : les arts martiaux, l’humour, l’honneur, le charme, la relation maître/élève, le rythme frénétique, les combats aériens, la folie créative, graphique, photographique, la folie tout court, LA FOLIE D’UN REVE.

Tout va si vite dans Zu que jamais je n’ai eu autant l’impression de traverser un rêve dans son sens le plus émotionnel et mystique, enchaînant les scènes fantastiques à un rythme effréné, passant d’une grotte sans haut ni bas au sommet d’une montagne sacrée en un clignement de paupières. Le sol, la terre et le ciel ne font plus qu’un, l’espace est chamboulé, minimal pour mieux se révéler infini.

Tout dans Zu est intimement imbriqué et ce qui peut paraître bordélique au premier abord est en fait superbement structuré, un parcours initiatique complet, fructueux et une parfaite retranscription de la sensation qui vous envahit au moment précis du réveil, lorsque vous venez de traverser des contrées, de courir dans les airs, à la poursuite ou poursuivi par je ne sais quel monstre onirique ou maléfique. Mais ici, douce sensation, inutile de se creuser la tête pour retrouver des bribes d’un rêve qui s’efface inexorablement, il suffit de visionner à nouveau Zu pour retrouver à chaque fois le rêve, plus précisément encore.

Pas une seconde de répit pour cette plongée fantastique peuplée de fantômes, de démons, de grands guerriers, de magiciennes, etc... Le final, bien que très spécial (lui, oui, a vieilli), clôt de la plus folle des manières une histoire qui l'est tout autant.

Des effets tocs mais des idées folles, un génie artisanal de tous les instants qui ne fait que sublimer l'irréel ambiant et voit ses faiblesses matérielles explosées par le génie de Tsui hark et en devient du coup puissament hypnotique.

Du grand spectacle enfantin et merveilleux, sombre et méditatif, lumineux et explosif, dramatique et drôle, une ambiance inoubliable, des acteurs à 200% de leur énergie et une Brigitte Lin dont le charme dans Zu pulvérise toute concurrence possible, le top, la claque énorme, le délire fantastique par excellence.

Une démonstration du maître Tsui Hark, sa bible comme il le dit lui même, car il y a tellement d'idées (visuelles) concentrées qu'il peut en utiliser jusqu'à la fin de ses jours. Vous l'aurez compris, un voyage ultime à vivre et surtout à revivre.

06 janvier 2003
par drélium




Overdose d'effets spéciaux pour une date dans l'histoire du cinéma de HK

Autant vous le dire de suite, pour regarder Zu il faut revenir au début des années 80, et qui plus est à Hong-Kong, qui n'est pas vraiment la patrie des effets spéciaux. Il faut aussi resituer Zu dans le contexte du genre à l'époque. Le Wu Xia pian à la cantonaise avec magie n'était en effet plus à la mode depuis de longues années. Zu est donc un film à deux visages. Premièrement celui de l'hommage de Tsui Hark aux films de son enfance. Et ensuite une révolution dans le paysage Hong-Kongais, puisque c'est le premier film à présenter des effets spéciaux dans ce genre. L'effet Star Wars en fait...

Le résultat est cultissime, on comprend le choc que le film a été à l'époque. Certes ce n'est pas parfait, il y a abus d'effets laser en tous genres et de vols planés, mais quelle révolution, quelle inventivité. L'histoire est plutôt compliquée avec beaucoup de personnages, mais tout est fait pour diviser rapidement en deux clans, les gentils et les méchants. En généralisant, tout est fait pour distinguer les différents clans, notamment au niveau vestimentaires : les rouges, les bleus, les verts, le blanc pour les bons, le rouge pour les méchants. On arrive donc assez facilement à s'y retrouver.

Ensuite, on enchaîne les combats à un rythme élevé, on vole dans tous les sens dans des décors assez sympathiques, on mélange effets spéciaux aux traditionnels câbles. On ressent tout de même les limites de la technologie de l'époque. Grands décors, mouvements complexes, tout cela est géré tant bien que mal. Cependant certes plans sont sublimes, avec des mouvements d'une grâce impressionnante (notamment lorsque tous les protagonistes s'envolent en même temps). Les moyens actuels feront sûrement que Legend of Zu sera ce que Zu était dans l'esprit de Tsui Hark. Cependant, il va être plus difficile remplacer le casting.

En effet, on trouve du beau monde. Samo Hung tient plusieurs rôles, le plus souvent avec des postiches du plus bel effet, Yuen Biao est très à son aise dans ce genre de rôle, Norman Chu montre la même prestance que dans Duel to the Death, Brigitte Lin débute sa série de rôle de beauté fatale, j'en passe... Autre point appréciable, la touche d'humour omniprésente qui fait souvent mouche.

Au final, c'est un film indispensable pour les connaisseurs de Wu Xia Pian et les fans de Tsui Hark.



06 septembre 2001
par François




Décoiffant, virtuose, ultra-rapide, ce film vous laissera bouche-bée! Par contre, pour la compréhension des subtilités du scénario, il faudra repasser...

Zu, c'est une sorte de Histoires de Fantômes chinois mais en mieux. Baignant dans une atmosphère souterraine intense, le film ébouriffe littéralement le spectateur qui ose se mettre sur son chemin, grâce principalement au vent de folie furieuse qui souffle sur la mise en scène. Car c'est simple: ça n'arrête pas une seule seconde, tout le monde hurle, court, saute, vole et combat dans tous les sens...

Le seul reproche qui pourrait être formulé viendrait du montage trop saccadé et trop rapide qui empêche la bonne compréhension du récit ( à moins que ça ne soit fait exprès? ), et des effets spéciaux forcément un peu datés.

Ce n'est pas le meilleur film de Tsui Hark, mais c'est quand même un régal pour les yeux!



22 octobre 2000
par Ghost Dog




Un film qui a tout de même beaucoup vieillit…

Un film de Tsui Hark, avec l’inénarrable Samo Hung et Yuen Biao, le tout baignant dans une atmosphère d’Héroïc-Fantasy, voilà de quoi nous faire saliver d’avance !

Et l’on nous sert en effet quelques moments de bravoure… Une action qui s’enchaîne à un rythme échevelé tout d’abord, avec de très nombreux combats au cours desquels les forces du bien s’opposent à celles du mal à grands renforts de magie, coups spéciaux et surtout câblages. Une bonne dose d’humour ensuite, avec les armées de couleur (une couleur différente par armée comme seule différenciation, il fallait oser…), quelques dialogues cultes (du type "-tu es un gentil ? -Bien sûr, je suis habillé en blanc !") et bien d’autres scènes cocasses (les deux disciples en vadrouille dans le château cherchant à tromper la vigilance des gardiennes par exemple, leur façon de pousser leurs surveillantes à détourner le regard étant… hum… sans commentaire ! Tout cela sans compter les mimiques de Samo et l’apparition furtive de Tsui Hark, le Cameo de luxe, sur la fin…). Enfin le tout enrubanné dans une atmosphère de légende et de magie assez attrayante, donnant lieu à un scénario relativement dense et même parfois confus (impression surtout due à la succession ininterrompue des scènes d’action ainsi que, de manière plus générale, à l’enchaînement des plans).
Action, humour, magie, réflexion sur les relations maître/disciple et surtout sur la nécessité de s’unir pour vaincre (quitte à oublier la grandeur de son école ou son orgueil personnel), avec qui plus est Tsui Hark aux commandes… Tout semble réunit pour obtenir un film grandiose !

Pourtant force est de constater que ce film a aujourd’hui beaucoup (voire très mal) vieillit. Avec Zu, Les Guerriers de la montagne magique, Hong Kong entrait dans l’ère des effets spéciaux optiques. Le résultat final est malheureusement plus proche de X-Or que de la guerre des étoiles, pour prendre deux réalisations contemporaines à ce film. Beaucoup de carton pâte et un certain nombre d’effets douteux contribuent à donner à ce film un aspect visuel très original mais aujourd’hui vraiment trop dépassé. Impression que n’améliore pas la musique... On pourrait également ergoter sur la très (trop) grande utilisation des câblages (à se demander parfois si nos héros font autre chose que voler…) et un résultat final parfois un peu brouillon qui rend la compréhension un tantinet ardue.

Ne boudons malgré tout pas notre plaisir. Ce mixe kung-fu/Heroïc Fantasy reste un bon divertissement, à découvrir, même si le film a aujourd’hui un aspect plus que kitsch.



15 mai 2001
par Ikari Gendo




Un film historique, mais un peu passé

C'est vrai qu'entre ce film et le second volet de Tsui Hark il n'y a pas photo. Mais si on le replace dans son cadre historique, on peut se rendre compte de la grande liberté qu'a prise Tsui Hark. Ici l'humour est présent et tend a tourner en derision le cote merveilleux de l'histoire. Unfilm a voir pour ce qu'il a représenté.

09 février 2003
par jeffy




Un film devenu culte

Pas grand chose à dire sur ce film si ce n'est que les effets spéciaux ont vraiment mal vieillis. Il suffit de voir sa suite Legend Of Zu pour s'en convaincre, les progrès réalisés en matière d'effets spéciaux sont incroyables.

30 juillet 2002
par MetalSeb




Zu, les magiciens fous!

Un film complètement fou. Ca vole dans tous les sens, ça marche sur les murs, les plafonds, ça se chamaille à coups de pouvoirs magiques, ça se bastonne avec de morceaux de tissus enroulés, ça absorbe les décors puis ça les rejettent, ça re-vole dans tous les sens, ça explose de partout, ça se gélifie, ça s’enflamme à cause des pouvoirs magiques, ça fait tout, quoi. Un film tout.

1h20 de délire intégral chevaleresque et traditionnel à la Chinoise (les sorciers, les moines) avec cinq dernières minutes complètement hallucinantes. C'est cheap, même beaucoup, mais ça en déborde sans aucun gène! Petite apparition de Tsui Hark en chevalier en fin de métrage se battant contre le grand Sammo Hung, toujours aussi adroit à l'épée. Un clin d'oeil sympathique.



12 février 2006
par Xavier Chanoine


achat
info
actions
plus